Blocs springstone

Blocs opal stone

 

La SERPENTINE

Silicate de magnésium de formation très ancienne, la serpentine est présente dans de nombreuses régions du globe terrestre. En général de couleur verte, parcourue de veines diverses, elle peut, dans certains endroits, apparaître sous des aspects différents.

C’est le cas au Zimbabwe où, selon les gisements, elle va systématiquement changer de couleur et de dureté : influence des oxydes et minéraux présents dans le sous-sol au moment de la formation de la pierre.

On trouve au Zimbabwe de nombreuses variétés de serpentine dont les plus utilisées sont :

Dans tous les cas, ce sera une pierre d’excellente qualité pour un sculpteur car semi-tendre, colorée et homogène.

Les carrières sont concentrées dans un rayon de 300 kilomètres au nord d’Hararé. A ciel ouvert, les blocs sont extraits en creusant dans le sol et possèdent déjà leur propres formes. Ce sera pour certains artistes, source d’inspiration que de respecter ces formes primaires.

De par sa tendreté, la serpentine est quasiment toujours travaillée à la main par les artistes zimbabwéens. Tout d’abord dégrossie, taillée poncée et polie, il est nécessaire de finir l’œuvre en y appliquant une patine à chaud.

Contrairement au marbre, granit et autres pierres dures, la serpentine permettra aux sculpteurs confirmés comme débutants, de créer librement avec peu de contraintes.

  

 

retour.gif (630 bytes)